You are currently viewing A la découverte de la sophrologie

A la découverte de la sophrologie

Bonjour à tous !

Dans ce nouvel article, je vous emmène en voyage à la rencontre de votre corps et de vous-même, par la sophrologie. Cette technique est inventée dans les années 1960 par Alphonso Caycedo, neuropsychiatre. Elle s’inspire de techniques occidentales (relaxation, hypnose) et orientales (yoga, méditation). Le terme « Sophrologie » provient du grec ancien et signifie l’étude de l’harmonisation de la conscience.

Pour en apprendre plus sur cette méthode, j’ai rencontré Victorine Hamel, sophrologue diplômée, qui propose des séances de sophrologie à domicile ou en téléconsultation. Praticienne passionnée par le développement personnel et l’accompagnement holistique, elle se forme en parallèle à la naturopathie. J’ai pu lui poser mes questions (et les vôtres) afin de vous en apprendre plus sur sa pratique :


« Peux-tu me donner ta définition de la sophrologie ? Ses buts ? »

V.H : C’est une technique psychocorporelle qui allie le corps et l’esprit. Elle travaille donc sur le corps pour apaiser les maux de l’esprit. Elle intervient par exemple pour traiter les problématiques liées au sommeil, à l’alimentation, à la gestion des émotions et du stress. Elle peut également préparer à des évènements forts de la vie, ou encore accompagner un traitement médical.

« Quel est le rôle du sophrologue durant la séance ? »

V.H : Il guide la personne par la parole, au travers de techniques telles que la visualisation, pour améliorer son quotidien. Les séances, basées sur des protocoles personnalisés pour chacun, sont enregistrées afin que la personne puisse les réécouter lorsqu’elle en ressent le besoin.

« Quel est ton parcours ? Comment as-tu rencontré la sophrologie ? »

V.H : Durant ma dernière année de licence en psychologie, j’ai pu découvrir des techniques alternatives de développement personnel. Ce sujet m’intéressant beaucoup, je me suis plongée dans la lecture de livres, d’articles de blog. J’ai choisi de m’orienter vers des études de sophrologie, parce qu’elle permet d’apporter du bien-être à tout le monde et répond à un large éventail de demandes et de besoins (de 4 à 80 ans).

« Comment se déroule une séance de sophrologie avec toi ? »

V.H : La première séance est une phase d’accueil et de dialogue : Je m’entretiens avec la personne sur les raisons de sa venue, sur ses envies, ses blocages, son histoire afin d’avoir suffisamment de ressources pour préparer son protocole personnalisé. Je lui explique également comment vont se dérouler les séances. Je prends note de ses besoins.

A partir de la deuxième séance, je compose avec des exercices de relaxations dynamiques, d’un exercice de visualisation et d’un temps d’échange. Les exercices vont permettre de poser des intentions et détendre le corps. Durant la visualisation, je fais appel à des souvenirs agréables. La discussion permet d’effectuer un suivi et d’être à l’écoute. Pour une action sur le long terme et un réel travail, il faut compter 8 séances au minimum, en comptant la première et la dernière séance.

La dernière séance fait le bilan de toutes les autres. Je fais visualiser à la personne une projection sur son avenir, sur ses prochains objectifs.

« Qu’est-ce que le protocole mentionné plus haut ? »

V.H : Le protocole que j’établis est un support pour accompagner la personne durant toutes les séances. Il comporte trois phases.

  • La phase dite « curative » ou de nettoyage : Elle baisse le niveau de stress en travaillant sur l’évacuation des pensées négatives, l’installation du calme et le lâcher-prise.
  • La phase préventive : Elle permet la réactivation de ses capacités (confiance en soi) et la réalisation d’objectifs.
  • La phase de clôture : Dernière séance de sophrologie, bilan.

J’adapte toujours ce protocole au fur et à mesure, et je ne passe à la deuxième phase que lorsque la première est maîtrisée.

« Les séances en téléconsultation sont-elles aussi efficaces que celles en présentiel ? »

V.H : Les personnes que j’accompagne en téléconsultation se sentent rassurées dans leur environnement. Le climat de confiance s’instaure aussi facilement qu’en présentiel. Je conseille toujours de s’isoler dans un endroit calme et apaisant. Je recommande cependant aux personnes réfractaires ou hésitantes de tester une séance en présentiel avant d’essayer en téléconsultation.

« Quels bienfaits retire-t-on d’une séance généralement ? »

V.H : Au-delà des objectifs finaux de la personne, une simple séance en elle-même permet un apaisement instantané, permet de se vider la tête, de se concentrer sur son corps. Par la prise de conscience et le lâcher-prise, on peut améliorer son quotidien. La sophrologie s’applique à toute problématique : gestion stress, gestion douleurs, confiance en soi, traitement médical, préparation mentale (examens), accouchements…

« Existe-il des contre-indications ? »

V.H : Pas spécialement, puisque tous les exercices sont adaptables (thème des super héros pour les enfants, position assise pour les personnes à mobilité réduite…). En fonction de la gravité des troubles, je me réserve cependant le droit de choisir les personnes que je souhaite accompagner. Je les réoriente alors vers d’autres professionnels.

« Organises-tu des séances collectives ? »

V.H : Je n’ai pas encore eu l’occasion d’en organiser, mais il est tout à fait possible d’intervenir dans les salles de sport, les EHPAD… Les séances collectives sont axées sur des thématiques ciblées. Il n’y a pas de protocole, et les images utilisées pour la visualisation sont plus universelles (plage, montagne, dépassement de soi)

« Utilises-tu des outils ou instruments en dehors de la voix ? »

V.H : Je n’utilise que ma voix et les mouvements du corps. Je réalise toujours les exercices en même temps que les personnes pour les guider. Chaque exercice est réalisé 3 fois (2x selon un rythme imposé et une fois au rythme de la personne)

« Y a-t-il différentes méthodes de sophrologie ? Ou est-ce toujours la même manière de procéder ? »

V.H : Il existe 2 écoles : la méthode Caycédienne et la méthode non-caycédienne. La première méthode met l’accent sur le passé, le présent et le futur dans la construction des séances. La deuxième méthode est plus libre, elle permet à mon sens de mieux adapter ses séances en fonction des besoins. C’est cette méthode que j’utilise. Fournir des explications concernant « le pourquoi du comment » est très important pour moi, j’aime dialoguer, et je n’hésite pas à me renseigner davantage pour adapter mes séances à chaque personne, être à l’écoute des ressentis et répondre aux questions.

« Que dirais-tu à ceux qui hésitent à franchir le pas ? »

V.H : Commencez peut-être par une séance collective, ou faites simplement une séance pour voir si cela vous conviendrait. J’organise de temps en temps des séances collectives sur le lâcher-prise. Prenez une pause pour vous faire du bien, pour vous.

« As-tu un petit exercice à conseiller pour initier les lecteurs à la sophrologie ? »

V.H : Sur mon profil Instagram, vous trouverez un lien vers mon profil Soundcloud, où j’ai réalisé des techniques de visualisation. Des exercices dynamiques vont également venir dans le courant de l’été.


Pour en apprendre davantage sur ce que propose Victorine Hamel et/ou pour prendre rendez-vous, je vous invite à consulter son site internet : https://www.sophrologuevictorinehamel.com/

Mon avis sur la sophrologie :

J’ai eu la chance de consulter une sophrologue pour mes problèmes de stress lorsque j’étais adolescente. Je n’arrivais pas à respirer normalement, à appréhender la vie sereinement, et je me laissais très vite déborder par mes émotions. Au-delà de l’apaisement que j’ai pu ressentir après chaque séance, j’ai pu identifier certains blocages et de mieux gérer mon stress sur le long terme. Par les exercices de visualisations, j’ai pu me remettre « en phase » avec moi-même, et prendre du recul sur certaines situations. Encore aujourd’hui, il m’arrive de réécouter les enregistrements et de reproduire les exercices.


J’espère que cette nouvelle découverte holistique vous aura plu. Si vous avez des questions ou que vous avez envie d’échanger sur le sujet, n’hésitez pas ! Je remercie une nouvelle fois Victorine pour ce bel échange. Prenez soin de vous !

Avec toute ma bienveillance.

Marine

Laisser un commentaire