You are currently viewing Des huiles, du ghee et leurs bienfaits !

Des huiles, du ghee et leurs bienfaits !

Les vertus de l’huile de sésame vous ont convaincus ? Il est cependant préférable de varier les huiles, en fonction des saisons, de nos humeurs, et de leurs bienfaits sur notre santé. Je vous présente aujourd’hui d’autres huiles que j’utilise personnellement et dans ma pratique professionnelle.

Petit rappel pour bien choisir vos huiles :

Il est recommandé que les huiles choisies soient « vierge extra », de première pression à froid, et biologique.

L’huile de coco : la plus connue de toutes !

Cette huile magique est connue et reconnue pour ses propriétés nourrissantes, et pour cause ! Elle est riche en antioxydants, en acides gras saturés et en minéraux tels que le fer, le magnésium ou le potassium. Cette huile peut s’utiliser pour un grand nombre de préparations culinaires, cosmétiques, et même thérapeutiques.

Dans les préparations cosmétiques :

L’huile de coco est très utilisée pour les cheveux. Elle les rend plus éclatants et plus forts. Une fois par semaine, vous pouvez par exemple l’appliquer en masque capillaire sur vos cheveux le soir avant de vous coucher. Laissez poser toute la nuit et lavez vos cheveux le matin.

En cuisson :

L’huile de coco est une huile très utile pour la cuisson des aliments à haute température parce qu’elle s’oxydera (brulera) moins vite. Une huile brulée n’est pas bonne pour la santé. Vous pouvez par exemple l’utiliser pour cuire des œufs ou faire revenir vos oignons.  

Dans ma pratique professionnelle :

Elle nourrit intensément et assouplit la peau. Elle est d’autant plus efficace en été, car c’est une huile rafraichissante qui supporte très bien les hautes températures. Pour apaiser le dosha Pitta, il n’est pas rare que je propose de réaliser mes massages à l’huile de coco. Cela permet d’apaiser ce dosha qui augmente avec la chaleur. L’huile de coco protège et regénère l’épiderme.

Le ghee ou beurre clarifié :

J’ai triché… ce n’est pas vraiment une huile. Mais il a sa place parmi toutes les autres, car ses bienfaits sont nombreux ! Le ghee désigne le beurre qui a été fondue et clarifié, c’est-à-dire que l’on a retiré les protéines de lait et le lactose. Il peut se conserver à température ambiante pendant plus d’un mois. De plus, il supporte les cuissons à haute température et il permet de cuire les aliments sans noircir. Il convient aux intolérants au lactose. En Ayurveda, le ghee calme les excès de Pitta, c’est-à-dire les colères, les tensions, les inflammations.

Des exemples d’utilisations quotidiennes du ghee :

  • Pour augmenter le feu digestif
  • Pour remplacer le beurre traditionnel
  • Pour calmer les coups de soleil
  • Pour adoucir les cordes vocales
  • Pour la cicatrisation de la peau lors d’une coupure

Comment faire son propre ghee à la maison ?

  • Laissez fondre à feu très doux dans une casserole du beurre non salé dans la quantité que vous le souhaitez.
  • Une mousse blanche va petit à petit apparaître sur le haut de la casserole : il s’agit de la caséine de lait ! Retirez-la au fur et à mesure avec une petite cuillère.
  • Répétez cette opération jusqu’à ce que le beurre soit translucide (que vous puissiez voir au fond de la casserole) et qu’il n’y ait presque plus de caséine. Une odeur de noisette doit également se répandre dans votre cuisine. Eteignez le feu.
  • Filtrez le ghee avec une passoire en le versant dans un bol hermétique. Si vous observez encore de la caséine de lait, attendez quelques minutes qu’elle descende dans le fond de votre casserole avant de filtrer.
  • Vous pouvez maintenant le conserver à température ambiante et l’utiliser comme vous le souhaitez

Le résultat dépend bien évidemment de la provenance et de la qualité du beurre choisi au départ.

Dans ma pratique professionnelle :

J’utilise le ghee pour les massages du pied avec un bol Kansu. La combinaison du métal du bol avec le ghee permet de faire évacuer par les pieds les excès de Pitta (la colère ou les tensions) chez la personne massée. Détente et apaisement garanti !

L’huile de moutarde : la plus piquante !

Peu connue en Occident, l’huile de moutarde a des propriétés réchauffantes non négligeables pour soulager les problèmes articulaires. Elle se fabrique avec des graines de moutarde noires. Considérée non comestible en Occident en raison de sa teneur en acide érucique, elle est recommandée en usage externe pour les sportifs afin d’échauffer les muscles et les tendons, et de soulager les nerfs et ligaments. L’huile de moutarde permet d’assouplir le corps, de stimuler la circulation sanguine. C’est également un fortifiant capillaire.

A la maison :

Vous pouvez mélanger l’huile de moutarde avec d’autres huiles végétales pour réaliser vos masques pour cheveux. Vous pouvez également l’appliquer sur vos articulations en légers massages.

Dans ma pratique professionnelle :

Je l’utilise dans les massages du visage si je constate que la personne est prise du nez. Avis aux habitués des rhumes, cette huile est donc faite pour vous ! Je peux également l’utiliser pour réchauffer les articulations s’il y a eu des entorses ou des fragilités par le passé.

Voici un lien pour vous en procurer : https://www.aroma-zone.com/info/fiche-technique/huile-vegetale-moutarde-bio-aroma-zone?page=library

L’huile d’amande douce : pour une seconde peau

Cette huile est une des plus utilisées dans les instituts de massages, pour ses bienfaits adoucissant et nourrissant sur la peau. Elle se compose d’acides gras tels que l’oméga 9 et l’oméga 6, de vitamines A et E, et d’autres constituants tels que le phosphore et le potassium. Elle assouplit, tonifie et régénère les tissus de la peau. Elle redonne vigueur et éclat aux cheveux. L’amande douce est également utilisée en phytothérapie et en gemmothérapie, dont je parlerai dans un prochain article.

Différents exemples d’utilisations au quotidien :

  • En masque pour les cheveux : seul ou en association avec d’autres huiles.
  • En bain d’huile pour vos ongles : si vous avez les ongles fragiles ou cassants, vous pouvez les plonger dans de l’huile d’amande douce durant 5 à 10 minutes.
  • En massage sur votre corps : au minimum 20 à 30 minutes avant de prendre votre douche.

Dans ma pratique professionnelle :

C’est l’huile que j’utilise le moins, mais il peut arriver que je m’en serve en complément d’une autre huile (de coco par exemple) pour les peaux très sèches.

Vous l’aurez compris, chacune des huiles présentées dans cet article a des bénéfices pour la peau et les cheveux. Il est intéressant alors de les mélanger ou de changer régulièrement, afin d’apporter différents bienfaits à votre corps. Et vous, quelle est votre huile préférée ?

N’hésitez pas à me poser des questions plus approfondies dans les commentaires ou par mail si vous le souhaitez. Je vous souhaite une très belle semaine et à bientôt pour continuer à explorer votre bien-être.

Avec toute ma bienveillance,

Marine.

Laisser un commentaire